NOTRE HISTOIRE

Le ZETA MOVEMENT est un projet créé par des jeunes pour des jeunes, qui vise à briser le cycle de la stigmatisation et du silence liés aux problèmes de santé mentale en Suisse.
Contrairement à de nombreux problèmes physiques, les maladies et les troubles psychologiques demeurent un tabou dans notre société. L’association veut donc modifier l’éducation des jeunes à la problémtique de santé mentale en utilisant une approche de narration. 


Le concept repose sur les trois piliers que sont l’échange d’information, la promotion de la santé mentale et le développement communautaire. 
L’idée de base est de créer un mouvement où les « ambassadeurs », les jeunes qui sont dans un stade tardif de rétablissement, peuvent partager de façon honnête leurs expériences personnelles avec les problèmes de santé mentale. Notre objectif est d’être opérationnel dans les écoles et d’autres organisations liées à la jeunesse (p. ex., associations de scouts, clubs sportifs, etc.). De plus, les associations se concentreront sur la construction d’une communauté, l’organisation de cours de formation pour les ambassadeurs, l’organisation et la médiation entre les ambassadeurs et les autorités. Une autre priorité de l’association sera d’attirer l’attention sur le thème de la santé mentale dans les médias et dans le domaine politique.

Les fondateurs du projet sont Giada Crivelli et Damian Stähli, deux jeunes patients ayant une vaste expérience dans le domaine de la santé mentale. La création formelle de l’association est toujours en cours et Giada et Damian recrutent actuellement des jeunes intéressés à s’impliquer et à avoir des contacts avec des fondations/associations, les bailleurs de fonds privés et les personnalités qui peuvent partager les pratiques exemplaires et accorder un soutien financier.
L’association est une organisation sans but lucratif, qui n’est liée à aucun parti politique ou croyance 
Le Mouvement ZETA s’inspire fortement de la campagne antistigmatisation danoise « Un de nous », organisation avec laquelle nous sommes en contact et qui partage actuellement avec nous les meilleures pratiques.
Bien que motivés par les meilleures intentions, nous manquons d’expérience professionnelle, et nous sommes donc actuellement à la recherche de psychologues, de psychiatres et d’ONG qui peuvent nous conseiller sur la meilleure façon de construire notre mouvement. 

  • Facebook
  • Instagram

Bern, Switzerland

Avec le soutien de